Toxicité du diesel : une dangerosité connue depuis presque 20 ans Toxicité du diesel : une dangerosité connue depuis presque 20 ans
Selon le quotidien Le Monde, la toxicité du diesel est connue des chercheurs depuis 1997. Mais leur rapport a été enterré. En 2013, l’Organisation... Toxicité du diesel : une dangerosité connue depuis presque 20 ans

Selon le quotidien Le Monde, la toxicité du diesel est connue des chercheurs depuis 1997. Mais leur rapport a été enterré.

En 2013, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le diesel comme « produit cancérogène certain ». Mais, selon le quotidien Le Monde , c’est il y a presque 20 ans déjà que ces effets toxiques ont été découverts par des chercheurs du CNRS, qui ont alors publié un rapport sur le sujet. Rapport qui n’a malheureusement jamais été publié et a été enterré.

Pourtant « il y avait clairement une alerte » souligne un des auteurs de ce rapport de 245 pages intitulé « Diesel et santé , interrogé par le journal. « A long terme, chez le rat, les émissions diesel induisent la formation de tumeurs pulmonaires.… »

22 études montrent un risque accru de cancer du poumon

Le quotidien s’est procuré une des rares copies du rapport dans lequel les auteurs ont rassemblé 25 études épidémiologiques sur le sujet, dont 22 montrent un risque accru de cancer du poumon chez les populations humaines exposées aux fumées du diesel. « L’action mutagène et génotoxique des émissions diesel a été démontrée in vitro », écrivaient alors les auteurs.

Catherine Bréchignac, directrice du CNRS à l’époque, explique avoir transmis ce rapport plusieurs fois au ministère de la Recherche sans recevoir de réponse en retour. Elle avait alors décidé de publier les conclusions des chercheurs dans un communiqué de presse.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 9 =